Avertir le modérateur

27/05/2007

Une dernière pour la route...

On ne s'en lasse pas... 
medium_fourgon_police_bmpm.jpg
medium_fourgon_police_bmpm_2.jpg
 
 

22/05/2007

Soirée renversante pour les secours marseillais

La soirée avait commencé fort.

19h30, hier. Un un fourgon de police se couche sur la chaussée, à quelques mètres de la terrasse de la Samaritaine sur le Vieux port. Après un coup de fil à la rédac, que j'ai quittée 5 minutes plus tôt, je reviens sur mes pas et sors le boitier. Il n'y a apparemment pas de blessés, du moins graves. Ce que me confirme un policier en faction devant le camion. Je feins de chercher ma carte de presse et lui tend la première carte vaguement bleu blanc rouge qui me tombe sous la main pour m'approcher du véhicule accidenté.

- "Vous êtes bien renseigné. Comment ça se fait que vous arrivez avant les pompiers ? me demande le policier, perplexe

- On est en face..."

Pas besoin d'en rajouter. La situation est suffisamment ridicule comme ça, d'autant plus que tous les jeunes du quartier se sont rassemblés, hilares, sur le quai pour assister à ce spectacle insolite. "Oh les condés y savent pas conduire !" lancent-ils en immortalisant la scène avec leur portable.

Il y a comme une gêne parmi les policiers arrivés en nombre pour sécuriser le périmètre. "Alors là, c'est la honte", résume un passant. 

Sur les lieux de l'accident, je ne suis pas le bienvenu, bien que l'on m'ait laissé passer. Une jeune gardienne de la paix me dévisage, puis se lance : "Ah, bê faites comme chez-vous ! Pour ça vous êtes là hein ! C'est un beau métier (sic), éructe-t-elle, et après vous allez-faire quoi ? Vous allez faire un article ? Vous allez encore écrire n'importe quoi."

Ca n'est pas très agréable à entendre, mais ça pousse a soigner ses cadrages.

23h. Un camion des marins-pompiers se couche sur le boulevard Fleming (13e). Si l'évènement prête moins a sourire, l'accident n'a heureusement fait qu'un blessé léger.

Deux accident de ce type en moins de 4h. De quoi envisager la pose de roues latérales sur tous les véhicules à gyrophares marseillais...

21/05/2007

La police se plante sur le Vieux port

C'est un véritable gag qui s'est produit ce soir peu après 19h sur le Vieux port. Un fourgon de Police s'est renversé sur le Vieux Port devant la Samaritaine, a quelques mètres des terrasses, suscitant l'hilarité des badauds. Trois policiers à l'intérieur du véhicule n'ont heureusement été que "très légèrement blessés" selon leurs collègues. Un véhicule aurait coupé la route du fourgon...

medium_poli.jpg
Là, c'est la honte...
medium_police1.jpg
Arrivée des marins pompiers sur le lieu de l'accident

13/05/2007

Finale à l'OM café

Après le Débat vu de l'OM café, soyons cohérents et retournons à ce qu'il faut désormais appeler "Brasserie OM" pour OM-Sochaux, la finale de la coupe de France.

Pas 5 minutes de jeu que les olympiens ouvrent déjà le score. Un peu pris de vitesse par le 1er but éclair de Cissé nous entendons les cris de joie sur le port. Les premiers fumigènes, feux de détresse, et...la première grosse frayeur lorsqu'un supporter approche déraisonnablement son engin enflammé des bâches de l'OM café. René, le patron revêtu ce soir d'une ample chemise fushia, est tendu."Dès que c'est fini on ferme"

C'est que René, les fins de match, il connait. Au premières loges, Quai des Belges il pourra assister, sous réserve de victoire phocéenne, aux classiques affrontements supporters-CRS. Le scénario est toujours le même, sitôt le coup de sifflet final donné, scooters et supporters enveloppés dans le drapeau tricolore (pour un match de l'équipe de France  le plus souvent) ou les couleurs olympiennes envahissent le quai. Le joyeux rodéo commence entre les deux-roues au milieu de la foule au milieu des fumigènes. Puis, l'étincelle, jamais clairement identifiée : feu de poubelle, vitre brisée, projectile sur la police, bref, une bonne raison de sommer la dispersion, qui évidemment ne vient pas. Les premières grenades lacrymogènes fusent, encore "respirables" à ce moment de la "partie". La foule s'en écarte très rapidement mais devient plus compacte et s'agglutine aux angles des rues, à bonne distance des CRS casqués qui se déploient sur toute la largeur du quai. La bataille rangée commence et peut durer 2 bonnes heures, se déplaçant par "sautes" d'une rue à l'autre.

medium_DSC_0232.JPG
Vieux Port, hier soir. 

 Mais hier, peu de tout ça. La défaite semble être la plus grande "force de l'ordre" qui soit. Cependant, nous sommes bien loins de la finale de la coupe du monde, où la défaite contre l'italie avait littéralement brisé les supporters qui détruisaient eux-mêmes leurs canettes et autres projectiles potentiels contre le trottoir. Quelques fumigènes sont lancés dans des cabines téléphoniques sur le port, des poubelles "vigipirate" sont incendies aux abords de la Canebière et 2 ou 3 véhicules sont "allumés". Le CRS et BAC sont caillassés par endroits, mais rien de comparable à la demi-finale de la coupe du monde, l'année dernière (bien que les projectiles ne manquent pas avec le chantier du tramway). Les rues se vident lentement mais surement et la circulation est rétablie sur le quai. La victoire sera pour une autre fois.

medium_DSC_0241.2.JPG
Si malgré tout, l'OM a mis le feu ce soir, les supporters, eux, ont plus de mal a incendier les cabines téléphoniques. 
medium_DSC_0189.JPG
OM Café. 1-0
 
medium_DSC_0194.2.JPG
OM Café, en terrasse.
 
medium_DSC_0216.JPG
Bar de la Plaine. 2-1 
 
 
 
 

 

 

 

21:35 Publié dans OM | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : om, coupe, foot, bar, match, marseille, police

07/04/2007

Retour sur le tournage de Rmr73

Moins d'un mois après le reportage sur le tournage de la scène d'ouverture de Rmr73, le prochain film d'Olivier Marchal (Ne le dis à personne, 36, Quai des Orfèvres), j'ai de nouveau rendez-vous avec le directeur de la production pour un nouveau papier sur le film. Après le Vieux Port, l'équipe s'est installée dans un autre lieu "fort" de Marseille : l'ancienne usine de pâtes alimentaires Rivoire&Carret, qui fut, au début du XXe siècle la plus importante au monde.

Curieux décors pour un commissariat. La superbe charpente métallique de la toiture et les murs délavés ont été mis en valeur par 3 semaines de préparation. "C'est beau mais ça pisse !" tempère Marc, l'accessoiriste en poussant une flaque d'eau vers l'extérieur à l'aide d'un racloir en caoutchouc. 

L'équipe est en place dans l'usine depuis dix jours, après avoir passé une semaine dans le Lubéron. "On s'est vraiment gelés, explique Olivier Marchal, il a plu dès le début, il a donc fallu tout faire arroser par les pompiers lorsque le beau temps est revenu, et on a donc continué a se geler."

Aujourd'hui, l'équipe tourne une scène à l'accueil du commissariat avec une Olivia Bonamy péroxydée et méconnaissable.

Entre deux prises, je visite. Chaque salle a été transformée en un plateau différent. Accueil, salle de sport, bureaux somptueux (du commissaire probablement), d'autres moins somptueux, mais sous les silos à semoule, agrémentés de quelques photos d'autopsies. Morgue, avec cadavres en carton-pâte un peu raides et frigos alu, parkings avec véhicules de police "vintage",sombres couloirs "dans lesquels il se passe plein de choses"et bien d'autres décors. A l'extérieur, sur le parking, une demi-douzaine de Bentleys flambant neuves attendent sagement.

"On souhaitait en finir avec les commissariat à la noix du policier du jeudi soir. Pas de commissaire Moulin ici. Alors on s'est un peu inspirés du Hall of Justice de Mad Max 1" explique Marc.

Encore 5 jours et il faudra tout remballer, direction Paris, ou plutôt sa banlieue, pour les dernières scènes en studio (intérieurs). "Marchal voulait tout filmer a Marseille, mais la prod n'a as voulu" m'explique un technicien. Fin du tournage prévupour la mi-mai. Le film devrait quant à lui sortir entre novembre 2007 et janvier 2008. Mais déjà une bonne nouvelle annoncée par Olivier Marchal, "Le premier montage de la scène d'ouverture tournée sur la Corniche et le Vieux port est plus que satisfaisante !"

 

Les photos et informations complémentaires seront à découvrir la semaine prochaine dans La Provence et sur www.laprovence.com

28/03/2007

La police bat le pavé

A l'appel du syndicat Unsa-Police (plutôt à gauche bien qu'il se revendique "oecuménique") 3 500 policiers selon la police (préfecture) et 6 000 selon...la police (côté organisateurs), venus de tout le Sud de la France, ont défilé dans les rues de Marseille hier, mercredi 28 mars. De bonne source, les chiffres officiels auraient été revus à la baisse, malgré le public averti...

Objectif : obtenir la reconnaissance de la dangerosité de leur métier et dénoncer "la pression du chiffre" exercée par le ministère.

Au même moment, Nicolas Sarkozy, délesté de sa fonction de Ministre de l'Intérieur depuis quelques heures, visitait l'usine marseillaise des Moteurs Baudouin en tant que candidat à la présidentielle...

medium_IMG_9285.2.JPG
Cliquez sur l'image pour voir l'ensemble des photos.

 

  

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu