Avertir le modérateur

13/09/2007

Municipales 2008 : Guérini s'attaque au Château

Marseille en scène n'est pas abandonné, mais l'actu reprend un rythme difficile à suivre.

Le président du Conseil Général Jean-Noël Guérini (PS) a déclaré sa candidature pour les municipales 2008 à Marseille, l'occasion pour nous d'inaugurer une nouvelle catégorie judicieusement appelée "Municipales 2008".

Entre le confort du tout puissant  CG13 et le prestige de la Ville, le coeur de "JNG" a longtemps balancé et a même failli, au début de l'année, nécessitant une lourde intervention chirurgicale. Neuf mois après, l'homme se déclare en pleine forme, prêt a engager la bataille face au maire sortant Jean-Claude Gaudin (UMP).

A suivre, donc...

 

medium_Guerini_marseilleenscene.jpg
L'une des premières apparitions en public de Jean-Noël Guérini après son opération, à l'occasion du meeting de campagne marseillais de Ségolène Royal en mars dernier (Consulter la note de campagne).

 

 

03/07/2007

Michel Polnareff a fêté son anniversaire à Marseille

Il y avait foule cet après-midi devant l'hôtel de ville pour la venue de Michel Polnareff, en concert ce soir au dôme. Un gâteau de 150kg lui a été offert par la Ville ainsi qu'à 200 convives pour ses 63 ans.

medium_gaudin_polnareff_rire.jpg
Premier coup de pelle à tarte dans le gigantesque gâteau.
Photos : Florent BONNEFOI / www.laprovence.com
medium_polnareff_salut.jpg
L'artiste chantera ses plus grands succès ce soir sur la scène du Dôme.

 

02/12/2006

Une cérémonie locale comme les autres...

11h30, je dois "couvrir" une énième inauguration de foyer social. Le deuxième en moins de 10 jours et le troisième du mois. Je vais finir par croire que la crise du logement a été inventée par l'opposition.

J'arrive sur le site, une grande bâtisse avec un semblant de jardin autour et surtout, un énorme foutu platane qui m'empêchera de faire une photo d'ensemble correcte.

Les invités sont déjà là (Règle numéro un, ne jamais arriver à l'heure. Encore moins en avance). Les élus aussi. Etonnamment, la moitié du conseil municipal s'est déplacée. Vu que CG et CR sont partenaires, conseillers et autres représentants se sont déplacés. Le maire est attendu...et ne viendra pas (Au même moment Sarkozy est de passage au Parc Chanot). Même le conseiller municipal en charge des affaires funéraires, dont l'inamovible noeud-papillon contraste avec la désespérante vulgarité, s'est déplacé. Auraient-ils bâti le foyer sur une fosse commune ?..

 

medium_divers_reportages_018.jpg
La patience est la qualité première de l'élu. 
 

Je me présente et tout de suite, c'est un peu comme si j'avais hurlé "FBI, les mains en l'air" un calibre en joue. Sauf qu'au lieu de se lever, les mains se tendent, et tous se précipitent pour vanter la générosité de leur institution "qui n'était pas obligée mais qui considère que c'est nécessaire" ou "qui s'est toujours engagée au côté de..." 

Vient l'heure de la visite. Emerveillement général devant des pièces vides, ou presque, avec des hauteurs de plafond monumentales. Tous commentent, l'air envieux, la cuvette rabattable des WC ou encore le "design" très fonctionnel des plaques de cuisson.

Sur le chemin du retour, les regards se posent furtivement sur les tables du buffet, relativement bien garnies (mêm si l'on reste très loin qualitativement des grandes réceptions de la mairie). Eh oui, il est midi.

 

medium_divers_reportages_026.jpg
L'un des "postes" chargés de retenir le public jusqu'à la fin des discours. 

 

Vient l'inévitable moment redouté de tous : les discours.

Finalement, l'exercice est assez proche d'un standard de  jazz : Les musiciens improvisent tour à tour et de façon plus ou moins heureuse sur un thème archi-connu. Aujourd'hui en l'occurrence c'est un big band...et une armée de John Coltrane si l'on en juge par la longueur des chorus.

Différence majeure : il n'y a aucun amateur dans le public et l'exercice s'avère comparable par ses effets sur l'assistance à un solo de contrebasse en première partie d'un concert de Johnny Halliday.

 

Vais-je attendre la fin du morceau ? Evidemment non.

J'ai beau avoir faim, la carotte tendue par les organisateurs pour que tous patientent  jusqu'au bout est bien maigre : sitôt le top départ donné à la tribune, la masse de spectateurs s'agglutine devant les buffets et n'en bouge plus. Beaucoup sont des habitués, voire de vrais "professionnels". En étant bien informé, il est possible de manger à l'oeil pratiquement tous les jours.

En plus d'éviter de s'abaisser à jouer des coudes pour un petit-four et un verre de jus d'oranges, partir avant la fin est  une façon d'exprimer son mépris pour le cirque orchestré par l'attachée de presse dans le but de faire citer ses employeurs dans votre papier. Parfois c'est discret et on remarque à peine le manège, qui se résume à quelques chuchotements à l'oreille d'un élu "C'est le  journaliste de..." ou des ajouts en interview, parfois c'est agressifs et particulièrement agaçant : "Comment allez-vous commencer votre article ? Je pense qu'il serait intéressant de se focaliser sur ce point. Vous préciserez dans votre article que monsieur Untel était présent".

 

Je n'ai pas de chute pour cette note. Navré.

 

  


 

14/07/2006

Manifestation de soutien aux chibanis menacés d'expulsion

Plus d'une cinquantaine de personnes ont répondu hier après-midi, à l'appel de l'association "Le rouet à coeur ouvert" afin de manifester devant la mairie, carte électorale en main, contre l'expulsion de 34 anciens travailleurs algériens.

 Suite à la décision de justice du 21 juin dernier (voir note précédente), ils devraient être expulsés le 9 août prochain. "Biensûr, nous avons fait appel, indique Michel Pirrottina, président du Rouet à Coeur Ouvert, mais ce n'est pas suspensif, tout dépend donc de la décision du préfet."

Le commité de soutien s'étoffe peu à peu, avec la mobilisation d'associations ainsi que de nombreux artistes. "Ils ont réussi à rapprocher les milieux populaires du monde culturel, c'est au moins ça" constate l'un d'eux, pointant du doigt les fenêtres de la mairie.

 

Ne pouvant être reçus à l'hôtel de ville "faute de responsables disponibles" (Serge Botey, conseiller municipal, sera pourtant aperçu. NDLR), les manifestants ont appelé à de nouvelles actions, jusqu'à ce qu'une solution de relogement soit enfin proposée.

 

Nouvelle réunion Lundi dès 17h à la bourse du travail.  

 

 

medium_soutien_chibanis_mairie.JPG
Hier, place Bargemon. Mobilisation grandissante autour des chibanis. 
 
 
 
medium_chibanis_mairie.JPG
34 anciens travailleurs algériens risquent désormais de perdre leur logement.
 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu