Avertir le modérateur

17/04/2008

Hold-up socialiste à la communauté urbaine

 Le PS Eugène Caselli a créé la surprise (dans les deux camps) ce matin lors du premier conseil de la communauté urbaine de Marseille (Cum, ou MPM) en devançant de deux voix le grand favori Renaud Muselier (UMP) lors de l'élection du président de cette communauté de communes qui concerne actuellement près d'un million d'habitants. 

Des bruits de couloirs faisaient état à l'interséance de préparatifs que l'équipe de Renaud Muselier, certaine de l'emporter, aurait déjà effectué (tels que les véhicules de de fonction...)

 

L'UMP recherche pour l'instant 10 à 11 "traitres" dans sa toute relative "majorité"...

 

Ambiance en vidéo : 

http://www.laprovence.com/articles/2008/04/17/399196-Regi...

09/03/2008

A voté ! Participation à Marseille et dans le département à 12h15

A 12h15, le taux de participation au premier tour des municipales est déjà de 25,4% dans les Bouches-du-Rhône (contre 17,2% en 2001) et de 16,74% à Marseille.

Comparativement, ce taux était de 30,80% en 2007 pour les présidentielles dans le département. Les municipales sont-elles toujours les "élections préférées des Français" ?

 

e8e83fb29e5a3113d2e60f103b27f418.jpg
 Le maire sortant, Jean-Claude Gaudin a voté à 10h30 dans le 8e arrondissement (Ph. archives MeS 03/2008).

 

14/12/2007

Gaudin dérape, Guérini savoure

Arrive le bulletin d'information "Faire gagner Marseille", frappé du logo pseudo-nippon et un tantinet ringard de la campagne de Jean-Noël Guérini, président du conseil général (PS) et candidat à la mairie de Marseille. Le billet sur le blog du journaliste de RTL et chroniqueur de Canal + Jean-Michel Aphatie à propos de la "boutade" du maire sortant Jean-Claude Gaudin n'a évidemment pas échappé à l'équipe de campagne de "JNG" qui le reproduit intégralement dans son communiqué "pour notre information".

Jean-Claude Gaudin s'en prend "en privé" aux journalistes de Libération. Un journaliste de RTL s'en prend sur son blog au maire de Marseille, suggérant des excuses. L'adversaire politique du maire sortant "transmet", l'air innocent, la prose vitriolée aux confrères locaux, au cas ou elle ne serait déjà parvenue jusqu'à leurs écrans.

Espérons que Jean-Claude Gaudin n'a pas, lui, les ongles sales, car il pourrait bien se mordre les doigts quelque temps...

 

3332cc5a0d5806a18781ffce46ee2528.jpg
"Ce n'est pas comme les journalistes de Libération, que nous reniflons dans l'avion, avec leur pull-over serpillière, les cheveux longs et les ongles sales".

 

03/07/2007

Michel Polnareff a fêté son anniversaire à Marseille

Il y avait foule cet après-midi devant l'hôtel de ville pour la venue de Michel Polnareff, en concert ce soir au dôme. Un gâteau de 150kg lui a été offert par la Ville ainsi qu'à 200 convives pour ses 63 ans.

medium_gaudin_polnareff_rire.jpg
Premier coup de pelle à tarte dans le gigantesque gâteau.
Photos : Florent BONNEFOI / www.laprovence.com
medium_polnareff_salut.jpg
L'artiste chantera ses plus grands succès ce soir sur la scène du Dôme.

 

28/04/2007

Soirée électorale

Le 22 avril est enfin arrivé. 

A 17h30, les premiers coups de fil assortis des premiers sondages pseudo-confidentiels m'extraient de la « stupéfiante » descente aux enfers dans le paradis de Goa de jeunes israëliens dégagés de leurs obligations militaires, racontée sur M6 par Frédéric Vézard. A mon tour, je décroche le téléphone, inquiet. Le Pen est annoncé à 19%. Sarkozy est à 29-30, Royal aux alentours de 25 et Bayrou relégué près de 10 points en dessous.

19h30, j'arrive à la mairie centrale afin de suivre l'arrivée des résultats nationaux puis locaux à travers la demi-douzaine d'écrans installée pour l'occasion au rez-de-chaussée du bâtiment. Un magasin Darty ferait une merveilleuse salle de presse. Fax et téléphones sont alignés et sous tension, attendant l'arrivée des premiers chiffres à transmettre aux rédactions.
Depuis 2 heures maintenant, les estimations se multiplient, se mêlent, se contredisent. « Le Sarko-a-30 c'est Ipsos ou Ifop ? - Bva. Enfin je crois,on m'en a donné 5 en même temps, j'ai laissé des miettes » Il finit par y avoir autant de résultats que de journalistes dans la pièce, sinon plus. Au fil des dernières minutes avant les 20h00 libératrices, les sondages s'affinent. Bayrou a définitivement devancé Le Pen, tombé soudain a 12%. 

19h59. Climax. Tous les regards sont tournés vers les télés. La tension est à son comble, bien que le générique musclé annonçant les résultats sur TF1 provoque quelques rires dans l'assistance.

20H00, les estimations officielles tombent enfin, fidèles aux derniers chiffres officieux. La salle grouille, les téléphones sonnent, mais la tension retombe. Chaqu'un est tourné vers un écran, une chaîne, diffusant le même discours parfois avec plusieurs secondes de décalage. L'ensemble génére un brouhaha assomant.Les textos pleuvent. « Ici, qg Bayrou sur un nuage.Mais Sarko favori » note l'un d'eux.

21h30, les résultats d'un premier bureau marseillais tombent enfin. Une soixantaine de votants. Royal est en tête avec plus de 35% de voix, devant sarkozy (28,13), Le Pen (14,6) et Bayrou (7,81) C'est celui du Frioul ! Mais il en reste plus de 300 et les suivants tardent à s'afficher. Le matin, plusieurs bureaux ont été bloqués par de la colle et des objets glissés dans les serrures. Certains ont du être ouverts par les marins-pompiers. « L'oeuvre d'un commando bien préparé »? commentera bientôt le maire, qui ne doit pas tarder.


medium_DSC_0009.2.JPG 23h00 Seulement 25% des bureaux de vote sont tombés. La participation est pour l'instant à 82%. Sarkozy est à 33%, Royal à 27. Le Pen et Bayrou se talonnent à 14%. Annoncé par son directeur de cabinet, le maire, Jean-Claude Gaudin (UMP) nous rejoint. La presse est unanime, sa première réaction, communiquée deux heures plus tôt par écrit ne marquera pas l'Histoire politique locale. Son classique et désormais célèbre « Et comment ça va ? » résonne soudain chaleureusement dans la salle. Aussitôt, l'imposante silouhette est éclairée par les projecteurs des cameras et la densité de micros bloque bientôt la progression du maire dans la salle de presse.Balle au centre. « L'Ump entend gouverner la main tendue.Le résultat est très satisfaisant malgré le fait que le conseil rétgional et général (PS) absorbent énormément. Nicolas Sarkozy est au delà de 33%, Bayrou, devant Le Pen, de justesse pour l'instant [il jette un coup d'oeil aux graphiques sur les deux écrans plats chargés d'afficher les résultats locaux au fur et à mesure de leur arrivée]. Il y a un ou deux bureaux de vote qui laissent encore planer des doutes, notamment Malpassé où Royal est créditée du double de Jospin en 2002 et Sarkozy de pas grand chose, mais on vérifie. » Demandant d'autres chiffres à son équipe, il s'asseoit parmi nous et entamme, comme souvent, une brève leçon d'Histoire locale.

Derrière lui les écrans continuent à débiter leurs chiffres. Le dernier bureau Marseillais sera donné à 2h du matin, après que l'on ait retrouvé son responsable, rentré chez lui avec les registres...

 

medium_DSC_0030.2.JPG
Jean-Claude Gaudin, très satisfait par les résultats du 1er tour. 

 

13/01/2007

La main dans le sac...poubelle

Toujours encombrée, la longue route vers l'incinérateur vient d'être déblayée par la brigade financière...

 

AIX-EN-PROVENCE (Bouches-du-Rhône), 13 jan 2007 (AFP) - Bernard Granié, élu socialiste de Fos-du-Mer (Bouches-du-Rhône), a été écroué samedi après avoir été mis en examen pour "corruption passive et trafic d'influence" dans le cadre de l'attribution de marchés publics, a indiqué le parquet d'Aix-en-Provence.
M. Granié avait été placé en garde à vue vendredi à la brigade financière à Marseille, saisie par le parquet d'Aix.
Il a été mis en examen samedi des chefs de "corruption passive et trafic d'influence commis par une personne exerçant une fonction publique et atteinte à la liberté d'accès et à l'égalité des candidats dans les marchés publics", a précisé à l'AFP le procureur de la République d'Aix-en-Provence Olivier Rothé.
Une information judiciaire avait été ouverte jeudi contre M. Granié, 62 ans, président du syndicat d'agglomération nouvelle (San) Ouest Provence qui regroupe six communes: Fos-sur-Mer, Istres, Miramas, Port-Saint-Louis-du-Rhône, Grans et Cornillon.
Selon le parquet, elle concerne des marchés attribués par le San à une société spécialisée dans le recyclage de déchets, Provence Recyclage. Le chef de cette entreprise a été mis en examen et écroué jeudi, a précisé M. Rothé.
Ces derniers mois, M. Granié s'est notamment illustré en prenant position contre l'incinérateur que le sénateur-maire (UMP) de Marseille Jean-Claude Gaudin veut créer pour traiter les déchets de sa communauté urbaine sur le territoire de Fos-sur-Mer.

 

medium_fos_cheminee.jpg

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu