Avertir le modérateur

17/04/2008

Hold-up socialiste à la communauté urbaine

 Le PS Eugène Caselli a créé la surprise (dans les deux camps) ce matin lors du premier conseil de la communauté urbaine de Marseille (Cum, ou MPM) en devançant de deux voix le grand favori Renaud Muselier (UMP) lors de l'élection du président de cette communauté de communes qui concerne actuellement près d'un million d'habitants. 

Des bruits de couloirs faisaient état à l'interséance de préparatifs que l'équipe de Renaud Muselier, certaine de l'emporter, aurait déjà effectué (tels que les véhicules de de fonction...)

 

L'UMP recherche pour l'instant 10 à 11 "traitres" dans sa toute relative "majorité"...

 

Ambiance en vidéo : 

http://www.laprovence.com/articles/2008/04/17/399196-Regi...

04/11/2006

Mairie : Pan sur les doigts

    La chambre régionale des comptes de Provence-Alpes-Côte d'Azur a épinglé le fort endettement de Marseille, estimant que la ville gérée par le maire UMP Jean-Claude Gaudin doit entreprendre des "réformes structurelles".

Dans la situation actuelle, la ville devrait mobiliser 20 ans d'épargne pour rembourser sa dette. Selon la chambre des comptes, cette hausse de l'endettement serait imputable à "la progression non mamedium_universite_d_ete_UMP_075.2.jpgîtrisée des dépenses de fonctionnement et plus particulièrement des charges de personnel". Ainsi, malgré le transfert de compétence et d'effectifs à la communauté urbaine (MPM), les dépenses de personnel n'ont pas baissé dans le budget de la ville.

"Bien sûr, il reste des efforts à faire en terme de réduction des personnels, notamment huissiers ou chauffeurs", a reconnu le secrétaire général de la mairie, Jean-Claude Gondard, précisant cependant que les irrégularités constatées par la chambre des comptes au sujet des heures supplémentaires de certains agents ont été "corrigées".

En 2004, Marseille comptait 11.920 agents et 3.578 vacataires.

Une situation que le maire de la ville justifie quant à lui par une "relative pauvreté de la population" qui nécessite la mobilisation "importante de moyens humains", notamment dans les secteurs éducatif et social...

La chambre des comptes a également épinglé la municipalité pour une "gestion insuffisamment rigoureuse" des autorisations de paiement qui permettent à la ville d'étaler ses dépenses lourdes d'investissement.

"La collectivité envisage des nouveaux programmes d'investissements sans disposer des crédits de paiement inscrits chaque année au budget". Des critiques rejetées par Jean-Claude Gondard, "je ne suis pas d'accord avec l'idée que nos projets d'investissements ne sont pas maîtrisés. Chaque année on repriorise et on repeigne nos projets en fonction des crédits disponibles".  (Source : AFP)

 


21/07/2006

Les chèques en bois de Jean-Claude

Lors de la grand'messe du logement à la Criée, en Juin dernier (Voir notre note à ce sujet), not'bon maire, Jean-Claude Gaudin, par ailleurs président de la communauté urbaine et de Marseille Aménagement présentait les "grandes mesures" pour endiguer la crise du logement qui sévit actuellement à Marseille comme ailleurs, sauf peut-être dans le Larzac. 

 

Parmi elles, le Chèque premier logement, terme d'ailleurs abusif, puisqu'il s'agit en fait d'une bonification de taux, négociée auprès des banques, assortie d'une déduction sur chaque mensualité.

A la question "Combien celà va-t-il coûter", il nous avait été répondu "Tout sera annoncé dans le détail le 17 Juillet au conseil municipal."

 

Puis plus rien. Après un long débat autour des modalités d'aide au logement lors du dit conseil, la mesure a été définitivement adoptée.

Mais le mystère autour du coût de ce chèque persiste. Interpellé à ce propos, notre ami Jean-Claude, après avoir fait le sourd, a laché un "On ne sait pas encore" tout en tentant de fuir discrètement...

Prendrait-on des mesures dont on ignore le coût ?..

"Biensûr que non, on a bien fait quelques simulations, mais on ne dit rien pour l'instant" a-t-il fini par reconnaître.

 

 

Le mystère reste entier.

A suivre. 

 

23/06/2006

Communauté urbaine : le logement en question

Hier après-midi, en conclusion de la convention « habitat-logement » organisée à la Criée, Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, également président de Marseille-Provence-Metropole (18 communes concernées) a exposé les mesures retenues afin d'endiguer la crise du logement, en attendant leur validation lors du prochain conseil municipal (17 Juillet).

Objectif à atteindre avant 2011 : la construction de 5000 logements/an pour Marseille (soit 500 de plus qu'en 2006) et 1000 pour les 17 autres communes de l'agglomération.
Soit 6000 logements construits chaque année, comprenant 20% de logements sociaux et/ou à « coût maîtrisé », auquels viendraient s'ajouter 14 000 logements anciens requalifiés (pour un coût total de 600 millions d'euros, assumé avec l'aide de partenaires privés tels que Kaufman&Broad).
Un risque cependant : que les 80% de logements restants deviennent plus chers.


Deuxième grande mesure annoncée : le concept de « chèque premier logement », en fait une bonification de taux auprès des banques, assortie d'une déduction d'environ 300€ sur chaque mensualité, ce qui permettrait à près de 2000 foyers d'accèder à un prêt pour acqurérir un logement. Une aide réservée aux primo-accèdants, habitant MPM depuis plus d'un an, dont les revenus n'excèdent pas le plafond fixé pour le prêt locatif social (PLS). Le tout, assorti d'une obligation de rester au moins 6 ans dans le même logement.

Coût de cette mesure ?
« Il faudra dégager les moyens correspondant, a déclaré monsieur le maire, prochain épisode le 17 Juillet »

 

medium_gaudin_discours.2.JPG
Discours de clôture, hier à la Criée devant élus et "simples marseillais"

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu