Avertir le modérateur

07/07/2006

J-C.Gaudin et la grande mosquée : le messie et l'arlésienne

"Nous franchissons les étapes petit à petit" à déclaré hier matin Jean-Claude Gaudin lors de la signature du bail, nouvelle étape dans la concrétisation du projet de grande mosquée marseillaise. 

Il s'agit avant tout de combler une lacune : avec sa communauté de 180 000 musulmans, Marseille est la seule grande ville à ne pas avoir de mosquée à sa mesure. Un projet ressorti régulièrement des cartons puis de nouveau enfoui, au gré, entre autres, des tensions entre les différentes communautés musulmanes et surtout, de la crainte que ce nouveau lieu de culte devienne un point central et "écrase" les mosquées et salles de prière déjà existantes.

 

C'est finalement un bâtiment industriel datant des années 1930 situé dans le 15ème arrondissement qui a été retenu, non sans l'appui de Frédéric Dutoit, député-maire du secteur (PC).

2500m² de surface sur un terrain de 8600m² devront donc être transformés, une tâche confiée depuis 2002 à l'architecte Abdelouahab Khelif [un nom prémonitoire puisqu'il signifie "le serviteur de dieu." NDLR] avec le souci de ne pas "provoquer" et de s'intégrer au maximum à l'environnement architectural.

Mais il ne faut pas pour autant espérer des cigales en porcelaine sur les murs de la mosquée. D'autre part, la hauteur du minaret reste un sujet tabou...

 

Concernant le financement de ce projet, d'un coût estimé entre 6 et 8 millions d'euros, M.Abou Diara expert-comptable en charge de la gestion financière, compte sur la générosité de la communauté, tant marseillaise que nationale et internationale. Mais afin d'éviter toute polémique ou tentative récupération,les apports étrangers seront limités au tiers du montant total. De son côté, la municipalité offre le terrain, une participation unique, estimée à 4 millions d'euros.

 

Parallèlement à la réalisation de ce grand lieu de culte, "sous la coupole" de la loi 1905, un centre culturel devrait également voir le jour, cette fois  en tant qu'association régie par la loi de 1901.  Un centre que l'on imagine axé sur la culture arabo-musulmane, même si personne ne veut l'avancer.

 

Mais il ne s'agissait hier que de la signature du bail, déjà un grand pas vers ce qu'Abdel Rahman-Ghoul, imam de Marseille qualifie de "grande priorité pour la communauté musulmane." Un nouveau pas significatif devrait être effectué le 17 juillet, lors du prochain conseil municipal.

20/06/2006

Journée de grogne pour le personnel des hôpitaux de Marseille

Alors qu’un rassemblement était organisé ce matin par la CGT devant les grilles du Parc Chanot (où se tenait le salon « Entreprise 13 à Cœur » ) pour protester contre les « atteintes portées au service public en général et à la protection sociale », une quarantaine de personnes du collectif santé des quartiers Nord, comprenant divers représentants du personnel hospitalier ainsi que de la CPCAM (caisse d’assurance maladie) tenaient une conférence de presse face à la préfecture.

Venu en soutien, Frédéric Dutoit, député-maire du secteur, arborait l’écharpe tricolore, comme un ultime message adressé au préfet, auprès duquel il tentait, en vain, d’obtenir un rendez-vous depuis le 12 Mai dernier. 

 

Au programme de cette conférence, il est vrai, quelque peu boudée par les journalistes, « Dénoncer les mensonges, rétablir les vérités et faire découvrir ce que l’on nous cache » à propos de la protection sociale.

Soit autant d’ambitieux objectifs auxquels venaient s’ajouter la dénonciation des atteintes actuelles, un point sur l’ampleur des dégâts ainsi que sur les exigences du collectif en vue rétablir la situation.

 

Soyons clairs, si vous n’étiez pas sur la place Felix Barret ce matin, pas d’inquiétude, ce programme, bien qu’alléchant, ne cachait pas la révélation de l’année mais plutôt une piqûre de rappel : Diminution des effectifs et des moyens financiers, détérioration des conditions de travail etc.

 

Les personnels engagés gardent un objectif : reconquérir la protection sociale. Dénonçant « un système de santé à plusieurs vitesses », ils protestent également contre le « plan hôpital 2007 », prévoyant un financement à partir des recettes prévisibles, selon les tarifs évalués au niveau national. 

 

Malgré une mobilisation modérée pour ce premier rendez-vous - d'ailleurs remarquablement organisé - l’optimiste reste de rigueur au sein du collectif.

« L’action continue et ce n’est qu’un début »  a assuré en conclusion Mme Dicristo, déléguée  du personnel à la CPCAM.

 

medium_IMG_5669.JPG
Un rendez-vous solennel en présence de F.Dutoit, député-maire du secteur,ce matin devant la préfecture.
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu