Avertir le modérateur

28/03/2007

La police bat le pavé

A l'appel du syndicat Unsa-Police (plutôt à gauche bien qu'il se revendique "oecuménique") 3 500 policiers selon la police (préfecture) et 6 000 selon...la police (côté organisateurs), venus de tout le Sud de la France, ont défilé dans les rues de Marseille hier, mercredi 28 mars. De bonne source, les chiffres officiels auraient été revus à la baisse, malgré le public averti...

Objectif : obtenir la reconnaissance de la dangerosité de leur métier et dénoncer "la pression du chiffre" exercée par le ministère.

Au même moment, Nicolas Sarkozy, délesté de sa fonction de Ministre de l'Intérieur depuis quelques heures, visitait l'usine marseillaise des Moteurs Baudouin en tant que candidat à la présidentielle...

medium_IMG_9285.2.JPG
Cliquez sur l'image pour voir l'ensemble des photos.

 

  

Lire la suite

13/03/2007

Le Pastis tourne au vinaigre

"Pastis à l'OM" le "roman" des coulisses du foot marseillais paru la semaine dernière n'est pas près de sortir en poche.

Ecrit - semble-t-il - par trois auteurs réunis sous le pseudonyme de Ray Grassi, illustre boxeur marseillais à l'aube des années 50, mais surtout, allée longeant le stade Vélodrome, le livre plonge le lecteur dans les coulisses de l'OM, mêlant personnages bien rée...identifiés de la vie marseillaise (Jean-Claude Gaudin, Christophe Bouchet, Christian Rodat etc.) à d'autres, bien identifiables et assortis de noms de poisson pour la plupart, tels que Rouget-Barbet, Lanchois ou encore Lhuitre. Parfois cependant, l'homme et le poisson se confondent à quelques lignes d'intervalle...et les sirènes du Vieux port s'alarment.

On s'y attendait. Pape Diouf, président de l'OM a annoncé aujourd'hui que le club avait l'intention de porter plainte contre l'éditeur, Payot et risque de ne pas être seul : les "poissons" n'ayant eu aucun mal à s'identifier (ainsi que bien des lecteurs, tant les indices disséminés au cours du récit sont nombreux) certains envisageraient déjà d'en faire autant.

Le "combat juridique" qui risque de s'ensuivre pourrait mettre à jour le(s) nom(s) de(s) auteur(s). Ray Grassi a trouvé la mort sur le ring en 1953. C'est donc plutôt mal barré.

 

Ceci dit c'est excellent et le mélange argent-sexe + Télématin (Version guère plus évoluée du Patty Winters' show) rappelle beaucoup Bret Easton Ellis.  Quoi qu'il en soit, faites des stocks pour vos amis, ça pourrait bientôt de disparaître des rayons...

 

11/03/2007

Un fait divers anisé...

Il est presque 15h, j'ai rendez-vous avec un étudiant en école de management, de retour du 4L trophy, sorte de Paris-Dakar au Maroc (également organisé par Desertours) et en 4L. Après un premier papier sur l'équipage avant le départ, nous nous retrouvons sur le Vieux port pour une sorte de debriefing en vue d'écrire un deuxième article sur leur aventure. Deux heures passent, ainsi que deux "51". C'est sa tournée. Au moment de me lever, il s'avère que 2, c'est déjà bien trop quand on ne boit que du café. La banane et le pas léger, je m'apprête à rentrer, en espérant que la marche me fera cuver : il me reste encore un papier à terminer...

Soudain, j'aperçois une ambulance des marins-pompiers ainsi que le camion réa stationnés à quelques dizaines de mètres sur le quai. Un accident sur le chantier tout proche ? Autant se renseigner, ça fera toujours une brève...

J'approche de l'ambulance et constate que plusieurs véhicules de police sont également arrêtés. Finalement, c'est peut- être un peu plus qu'une brève. Sur le trottoir, un homme git au sol tandis que du sang - à priori le sien - s'écoule abondamment entre les pavés. Il est en vie et porte plusieurs plaies.

Supposant mon haleine encore anisée, je demande à bonne distance au policier penché dans l'une des voitures ce qui s'est passé. "Demandez à l'officier, je ne peux pas vous répondre". Je me lance alors à la recherche de l'officier...une charmante dame qui, aussitôt trouvée, m'invite à évacuer les lieux immédiatement, ce que feins de faire tout en apprenant par téléphone qu'aucun photographe n'est disponible a proximité. L'évacuation de la victime semblant imminente, il faut illustrer maintenant.

Je demande à la commerçante voisine qui semble avoir assisté à la scène, mais ne veut rien dire. "Demandez au monsieur là bas, il a tout vu. Mais à chaque fois vous aurez un version différente". La question au premier abord est pourtant simple. S'est-il fait tirer dessus ? Mais il me faudra 5 longues minutes et un pompier un peu bavard pour être éclairé (après m'être fait jeter une deuxième fois).

Par chance, j'ai mon compact. S'il n'est pas des plus fins, il a une immense qualité : un écran orientable, qui permet de cadrer à peu près ses photos sans regarder la scène directement, l'appareil au niveau de la ceinture. Suffisant pour ne pas être remarqué le temps de déclencher deux ou trois fois.

Le temps est des plus nuageux et pas question d'utiliser le flash. Ce qui me vaudra beaucoup de flous. 2,3,4 photos, je garde un doigt sur la LED orange que je n'ai pas eu le temps de désactiver et qui s'allume à chaque prise.

La 5e sera la dernière...

 

medium_pompiers_grillé.2.jpg

Je suis - beaucoup plus cordialement cette fois - invité à ranger mon appareil et quitter les lieux par les secouristes. Mais ce coup-ci, c'est dans la boite et je rentre vite éditer en espérant trouver quelque chose d'un peu net...

Le résultat n'est pas bien fameux, mais il faut faire avec.

 

medium_une.JPG

 

 

07/03/2007

La Coupe d'Europe s'est envolée

Remportée par l'OM face au Milan AC en 1993 - une semaine à peine après le début de l'affare OM-VA - la réplique de la coupe d'Europe, conservée dans le salon du président du club a été dérobée (à nouveau diront les mauvaises langues...).

A l'instar du scooter volé au fils du ministre de l'intérieur, l'affaire mobiliserait pas moins de 4 enquêteurs (précisons que la coupe volée est une réplique sans valeur, sinon sentimentale).

 

Problème lorsque l'on n'a que peu d'éléments sur un évènement aussi important pour un journal local, comment assurer avec un gros papier ?

On aborde toutes les hypothèses. Ainsi, ce matin on découvre dans les pages sports que "un ou plusieurs individus" se sont introduit dans les locaux du club pour dérober la coupe. L'AFP quant à elle disserte sur la "configuration des anses" de la coupe d'Europe (dite "aux grandes oreilles").

Beaucoup de bruit, mais malheureusement peu d'éléments pour l'instant.

Cependant, grâce au nouveau site web et son système de brèves sur l'actualité locale, la Provence à pu "griller" l'AFP de justesse...sortant le "scoop" hier à 11h49...neuf minutes à peine avant l'agence. L'honneur est sauf !

05/03/2007

Nicolas à la mer

Grandiose (enfin...), quel homme ! Un James Bond...en petit !

Ils l'attendaient depuis deux heures à bord d'un navire de la marine nationale, faisant des ronds dans l'eau au large  de Marseille. Puis, ils l'ont vu... surgissant de nulle-part à bord d'une vedette en veste de survie.

Fin du calvaire à la préfecture avec une présentation du système "LAPI" (lecture automatique de plaques d'immatriculation) expédiée en une ou deux minutes, alors que des journalistes débarquaient à encore du bateau, suivie d'un discours "standard" sur l'immigration avec l'annonce qu'il remettra ça le 20 mars, dans un exercice inter-armes en mer au large de Marseille !

Une affaire pliée en moins de 3h.

medium_sarkozy_pref_050307.2.jpg
Nicolas Sarkozy, répondant aux question des journalistes ce matin, avant son départ pour Toulouse.

 

 

 

04/03/2007

So what Mr Welles ?

 

medium_rue_grignan_mrs_dimanche.jpg

Attaque bactériologique ? Couvre feu ?...Sarkozy ?

Que neni. Juste un dimanche en centre ville...

A Marseille, il y a même une expression pour ça :  "Oh con, ya dégun !"

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu