Avertir le modérateur

25/12/2006

Gaudin, Doctor es creditum

Jadis enseignant, Jean-Claude Gaudin a su conserver la fibre pédagogique pour
exposer les notions les plus élémentaires à ses conseillers municipaux.

"La dette, c'est comme le cholestérol. Il y a la bonne dette, qui permet d'investir et la mauvaise, qui bouche le déficit. Malheureusement comme pour le cholestérol,l'ancienne dette se mêle parfois à la nouvelle".

Malgré les analyses de la cours des comptes, les nombreux médecins présents dans l'hémicycle du conseil municipal n'ont cependant pas encore trouvé de traitement efficace. Le pontage du déficit n'est donc pas pour demain...

 

17/11/2006

Un tunnelier nommé Gyptis

La gigantesque "usine roulante" de 1350 tonnes chargée de creuser l'extention de la ligne 1 du métro à partir de la station Timone. Quatre nouvelles stations devraient ainsi voir le jour, soit 2,5 km de ligne supplémentaires.

Le tunnelier (à ne pas confondre avec la contraction de Tunnel et Muselier, qui désigne le désormais célèbre tunnel Noailles), "made in Germany" (construit par la firme Herrenknecht) est baptisée en ce moment même du doux prénom Gyptis par Jean-Claude Gaudin et son premier adjoint, Renaud Muselier. Vu sa provenance et l'humour (certes souvent involontaire) du "fils de Provence", Marseille En Scène s'attendait tout de même à mieux pour le choix du prénom féminin.

 

medium_escalators_hf.JPG
Bientôt le bout du tunnel... 

 

17/09/2006

In nomine patris et filii et Nicolas Sarkozy

J-C.Gaudin et ses apôtres ont retrouvé la foi devant le "petit maître à penser".

Amen.

 

medium_Photo07_3A_hf.jpg

 

03/09/2006

En direct de l'université d'été de l'UMP

Il y a quelques heures s'achevait officiellement l'université d'été 2006 des "jeunes populaires de l'UMP."

 

medium_universite_d_ete_UMP_014.jpg
Intervention du président de l'UMP devant les tenors du parti et plusieurs centaines d'objectifs.

 

Après une discours de clôture de plus d'une heure, dans une salle pleine à craquer (7000 personnes), Nicolas Sarkozy a quitté le Parc Chanot, en compagnie de Doc Gyneco et du Fiscalo-Belge Johnny Halliday, chaussé de ses fidèles montures solaires Optic 2000, pratiquement tout au long de son apparition et essayant - non sans peine - de dissimuler un ennui profond (sur sa gauche, Jean-Louis Borloo paraissait s'assoupir)

 

medium_universite_d_ete_UMP_024.jpg
Près de 7000 personnes assistaient ce matin au discours de clôture de Nicolas Sarkozy
 
 

Un discours que l'on pourrait d'ailleurs résumer ainsi : "Travail, famille, (écologie), patrie" 

...Et qui pousse à se demander si un "Sarkozy, nous voilà" n'est pas à l'étude, en trio avec Johnny Halliday, Didier Barbelivien et Doc Gyneco (tous trois présents pour la gran'messe)

 

medium_universite_d_ete_UMP_056.jpg
Johnny Halliday, resté en retrait, s'est bien gardé de faire toute déclaration. 

 

Notons que la mode de ce début de campagne 2007 semble être aux "propositions électorales",  concept un peu plus subtil que les éprouvantes et éprouvées  "promesses". Du moins, plus faciles à gérer d'un point de vue post-électoral.

 

La veille, le président de l'UMP s'était rendu "à l'improviste" au grand repas organisé pour près de 2000 personnes avant la soirée de gala. Une simple visite, juste avant le dessert et après une petite visite surprise en salle de presse, ou assis en tailleur sur une table, il s'est prêté au jeu des questions des journalistes présents.

L'essaim de journalistes, immédiatement formé à l'arrivée du ministre de l'intérieur dans l'immense salle du restaurant (Un hall aménagé pour l'occasion) renforcé par une bonne centaines de "jeunes populaires" éméchés par le vin...ou plutôt les vins, blanc, rosé (excellent), rouge (immonde), servi en quantités, dans autant de verres, arrache tout sur son passage. Ainsi, 3 à 4 tables de 10 couverts s'effondrent sur elles-mêmes, sous la pression de la foule, laissant l'impression qu'une tornade est passée par là.

"Ca montre que les "jeunes populaires" sont des jeunes comme les autres, tempère Thibaut, assistant parlementaire et étudiant en droit, (comme la moitié des personnes présentes à sa table) venu de l'Eure avec d'autres membres de sa fédération. Il ne faut pas croire qu'ici, il n'y a que des gens qui fument des barreaux de chaise en buvant du whisky...Il y en a, certes, mais c'est une minorité."

 

 

medium_universite_d_ete_UMP_055.jpg
C'est la main sur le coeur, que le n°1 de l'UMP a quitté la scène, aux côtés de Patrick Devedjian et Jean-Claude Gaudin. 

 

 

 

02/09/2006

Inside man : "L'homme de l'intérieur" à l'université d'été de l'UMP

Ils sont venus, il sont tous là, Villepin et même le saint Nicolas.

Ils se succèdent et se prêtent au jeu des interviews. Une vingtaine de ministres au total, se "montrent" au parc Chanot pour l'université d'été de l'UMP, qui  a connu l'un de ses temps forts hier en fin d'après midi, avec l'arrivée de Nicolas Sarkozy et de Dominique De Villepin.

Au départ, "l'homme de l'intérieur" devait arriver après le premier ministre (Venu de Rome) mais un retard a inversé la donne...tout un symbole.

 17h, les snipers du RAID se mettent en place sur les toits et Jean-Claude Gaudin  part à l'accueil du "nain". Sa taille est d'ailleurs un véritable problème pour les photographes et cameramen (qui se comptent par centaines) lorsqu'il faut cadrer le petit homme dans le gigantesque essaim de confrères et de gardes du corps qui se déplace nerveusement sur l'esplanade, écrasant tout sur son passage, véhicules compris.

Quelques minutes plus tard, De Villepin arrive à son tour. Mônsieur à quitté le convoi à l'entrée du parc pour faire sa venue à pieds, sans veste. Que de fougue !

 

A l'intérieur, des milliers de "jeunes populaires" (parce que "jeunesses UMP" sonnait un peu "chemises brunes") en T-shirts "Gaudin-Muselier" pour les locaux, "Sarkozy-Panafieu" etc. pour les groupes d'autres fédérations, scandent les slogans du moment et notamment un "Si tu votes pour Sarkozy, tape des mains..." en présence... de De Villepin.

Au total  4000 "jeunes populaires" sont attendus pour la gran'messe du week-end.

 

A suivre...

 

 

medium_universite_d_ete_UMP_073.jpg
Non, notre cher maire n'est pas blessé, il a juste un peu chaud.
 
medium_universite_d_ete_UMP_090_filtered.jpg
Le poète sans veste amorce son discours, réaffirmant son soutien au président de la république.
 

21/07/2006

Les chèques en bois de Jean-Claude

Lors de la grand'messe du logement à la Criée, en Juin dernier (Voir notre note à ce sujet), not'bon maire, Jean-Claude Gaudin, par ailleurs président de la communauté urbaine et de Marseille Aménagement présentait les "grandes mesures" pour endiguer la crise du logement qui sévit actuellement à Marseille comme ailleurs, sauf peut-être dans le Larzac. 

 

Parmi elles, le Chèque premier logement, terme d'ailleurs abusif, puisqu'il s'agit en fait d'une bonification de taux, négociée auprès des banques, assortie d'une déduction sur chaque mensualité.

A la question "Combien celà va-t-il coûter", il nous avait été répondu "Tout sera annoncé dans le détail le 17 Juillet au conseil municipal."

 

Puis plus rien. Après un long débat autour des modalités d'aide au logement lors du dit conseil, la mesure a été définitivement adoptée.

Mais le mystère autour du coût de ce chèque persiste. Interpellé à ce propos, notre ami Jean-Claude, après avoir fait le sourd, a laché un "On ne sait pas encore" tout en tentant de fuir discrètement...

Prendrait-on des mesures dont on ignore le coût ?..

"Biensûr que non, on a bien fait quelques simulations, mais on ne dit rien pour l'instant" a-t-il fini par reconnaître.

 

 

Le mystère reste entier.

A suivre. 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu