Avertir le modérateur

30/06/2006

Le journalisme sans carte de presse

Quand on n'a pas de carte de presse, on joue sur les stéréotypes.

Ainsi, ressembler suffisament au stéréotype "journaliste" évite d'avoir à sortir une carte que l'on n'a pas.

D'où l'intéret de la veste "multipoches" beige, assortie d'une calepin, deux stylos qui dépassent d'une poche et éventuellement un pantalon "multipoches" !

Voilà pour le "kit de base", auquel on pourra ajouter des "instruments professionnalisants", tels que le mac, le palm pilot ou encore un boitier monté d'un 300mm ou plus, non pas par surrenchère virile mais tout simplement parce que - et c'est déplorable - plus c'est gros, plus ça fait pro.

Aspect pratique : la fouille et le passage de portiques. La semaine dernière au tribunal : "Vous, allez-y c'est bon, ça se voit". Un immense avantage car vider 15 poches prend du temps...

 

Tout n'est finalement qu'une question d'apparence. Même si, d'un autre côté, c'est parfois bien pratique :

Si l'habitne fait pas le moine, il rend tout de même la prière plus confortable.

26/06/2006

A défaut de sardines, ce sont les détritus qui boucheront bientôt le port de Marseille

Depuis quelques jours, des dizaines de sacs poubelles, cartons et autres déchets s'accumulent dans les rues sur plusieurs mètres de hauteur. La raison ? Une grève du personnel chargé du ramassage - phénomène récurrent dans la cité phocéenne.

 

A l'origine de ette rève, une réorganisation du travail :

Jusqu'à présent, les bennes effectuaient un, voire plusieurs passages par jour et ce, 7 jours sur 7. Ainsi, le ramassage du Dimanche devrait être supprimé, et plus de personnel affecté au nettoyage des rues. Les heures effectuées le Dimanche étant beaucoup mieux rémunérées que le reste de la semaine, cette restructuration représente un manque à gagner pour les équipes de ramassage.

 

Pour le maire, Jean-Claude Gaudin, interrogé Jeudi à ce propos, il est nécessaire que le personnel d'entretien fasse un effort afin que la vie des marseillais s'améliore. "Nous sommes la municipalité la plus généreuse avec ses employés" a-t-il déclaré, regrettant cependant une certaine mauvaise foi des éboueurs "ils sont très loin de travailler 35 heures par semaine !"

 

Aujourd'hui la situation semble bloquée et les ordures s'amoncellent inexorablement, répandant partout une "douce odeur" plus favorable aux gabians qu'aux commerçants. "Si les éboueurs restent en grève, les marseillais ne les soutiendront pas plus qu'ils ne l'ont fait pour la RTM" a prévenu Jean-Claude Gaudin.

 

 

medium_IMG_5909.JPG
Quand les déchets défient le préfet. Rue de Rome, cet après midi.

 

16:45 Publié dans Outer Space | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : ordures, MPM, grève, Gaudin

24/06/2006

La police dévoile ses nouveaux "jouets"

Hier se tenait au SGAP (14ème arr.) le 5ème salon de l'équipement de la police nationale.

Objectif : faire le point sur les évolutions technologiques et logistiques au service des forces de l'ordre, avec près d'une soixantaine de stands ainsi que des démonstrations et simulations (armes à létalité réduite, accident de la route etc.).

 

Une sorte de grand marché d'articles pour policier, pompier, douanier et autres agents relevant du ministère de l'intérieur et de la défense. Bien entendu, pas question d'arpenter les allées avec un chariot pour faire ses courses "professionnelles", mais plutôt une occasion de discuter avec les fabricants des problèmes rencontrés avec leurs produits et de découvrir les équipements à venir.

 

Visite en images d'une foire pas comme les autres...

 

 

medium_simulation_accident.jpg
Simulation d'un accident entre deux véhicules, réalisée par un cascadeur et suivie d'une intervention des marins pompiers pour la désincarcération
 
 
 
medium_peugeot_police_capot.jpg
 Présentation des nouveaux modèles de voitures de patrouille ainsi que de systèmes de videosurveillance embarqués. Actuellement à Marseille, 6 véhicules sont dotés de cameras (avant/arrière) à titre expérimental. Un disque dur de 80 à 400Go leur confère une autonomie d'une semaine environ. "Maintenant qu'ils savent que des cameras sont embarquées dans certains véhicules, les juges veulent tous voir les videos" remarque un responsable du projet.
 
 
 
medium_motos_police_demontees.jpg
Le SGAP assure la maintenance et la réparation de tous les véhicules d'intervention de la police marseillaise
 
 
 
medium_flashball_munitions.jpg
 Grande nouveauté de ce salon : le lanceur 40mm, nouvelle version du flashball, tirant des munitions qui, bien qu'en mousse, permettent la neutralisation d'un individu avec précision jusqu'à 50m (contre 15 actuellement).
 
 
 
medium_civil_essai_flashball.jpg
 Ces nouvelles armes, dites "à létalité réduite" (ALR) sont encore en phase d'évaluation mais devraient entrer en service très prochainement. "On peut encore faire mieux dans ce domaine, l'idéal serait de disposer d'un ALR mêlant action cinétique [un projectile. NDLR] et/ou impulsion électrique." précise un technicien.
 
 
 
medium_lance-grenade_munitions_lacrymogenes.jpg
 Certains stands proposaient un large choix de grenades lacrymogène et autres articles pour manifestants très remontés.
 
 
 
medium_gilets_pare-balles_manequin.jpg
 La collection "printemps/été 2006" était présentée à l'aide de manequins revêtus des nouveaux uniformes et équipements de protection.
 
 
 
medium_casques_police.jpg
 Un salon avant tout destiné à favoriser les échanges entre fabricants et utilisateurs
 
 
 
medium_nouvelles_armes_policier_essai.jpg
 Un détour par le stand du service technique permettait de "faire connaissance" avec les armes prochainement en dotation.
 
 
 
medium_cible_paintball.jpg
Retour sur les ALR ainsi que sur les "outils" de marquage utilisés dans le cadre de la lutte contre les violences urbaines : le paintball.
 
 
 
medium_pas_vu_pas_pris.jpg
 Après la visite, un passage par la buvette s'imposait, histoire de saisir un rare instant de réhydratation en uniforme...

 
 
 

 

23/06/2006

Communauté urbaine : le logement en question

Hier après-midi, en conclusion de la convention « habitat-logement » organisée à la Criée, Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, également président de Marseille-Provence-Metropole (18 communes concernées) a exposé les mesures retenues afin d'endiguer la crise du logement, en attendant leur validation lors du prochain conseil municipal (17 Juillet).

Objectif à atteindre avant 2011 : la construction de 5000 logements/an pour Marseille (soit 500 de plus qu'en 2006) et 1000 pour les 17 autres communes de l'agglomération.
Soit 6000 logements construits chaque année, comprenant 20% de logements sociaux et/ou à « coût maîtrisé », auquels viendraient s'ajouter 14 000 logements anciens requalifiés (pour un coût total de 600 millions d'euros, assumé avec l'aide de partenaires privés tels que Kaufman&Broad).
Un risque cependant : que les 80% de logements restants deviennent plus chers.


Deuxième grande mesure annoncée : le concept de « chèque premier logement », en fait une bonification de taux auprès des banques, assortie d'une déduction d'environ 300€ sur chaque mensualité, ce qui permettrait à près de 2000 foyers d'accèder à un prêt pour acqurérir un logement. Une aide réservée aux primo-accèdants, habitant MPM depuis plus d'un an, dont les revenus n'excèdent pas le plafond fixé pour le prêt locatif social (PLS). Le tout, assorti d'une obligation de rester au moins 6 ans dans le même logement.

Coût de cette mesure ?
« Il faudra dégager les moyens correspondant, a déclaré monsieur le maire, prochain épisode le 17 Juillet »

 

medium_gaudin_discours.2.JPG
Discours de clôture, hier à la Criée devant élus et "simples marseillais"

 

22/06/2006

Sapeurs-pompiers : des primes ou déprime

Près de 200 sapeurs-pompiers en provenance d’une soixantaine de casernes de la région se sont rassemblés ce matin, devant l’hôtel du département.

En grève depuis une semaine, ils demandaient a être reçus par des responsables du conseil général, du fait de leurs difficultés à obtenir l’indemnité d’administration et de technicité (IAT) ainsi que la suppression des quotas régissant les montées en grade. L’IAT, prime négociée en 2003 au conseil d’administration du SDIS (centre départemental d’incendie et de secours), était depuis sans cesse reportée, du fait de l’opposition du conseil général, la jugeant trop difficile  à supporter financièrement. « Manifester n’est pas notre vocation, mais là, nous n’avons plus le choix, regrette Charles Fantauzzo, président départemental de la CFTC/SNSPP, il s’agit  avant tout d’un rassemblement pacifique afin d’être reçus et aborder une saison difficile dans la sérénité.» Reçue en fin de matinée dans les locaux du CG, barricadés de l’intérieur par le service de sécurité, la délégation de pompiers ressortira près de deux heures plus tard, après avoir rejeté des « proposition insatisfaisantes ».
Malgré une tension certaine, tous se sont accordé sur la nécessité de poursuivre la grève et de mettre en place une intersyndicale rapidement. « Restons dignes », a déclaré l‘un des délégués syndicaux, soulignant le caractère non-violent du mouvement.


Bien qu’en grève, les sapeurs-pompiers continuent à assurer les urgences mais n’assurent plus l'encadrement des spectacles, plages et autres activités annexes. De nouvelles actions devraient être menées la semaine prochaine.

 

medium_IMG_5831.2.JPG

 Les sapeurs écoutent le compte-rendu de la délégation reçue par les reponsables du CG

21/06/2006

La police municipale initie le maire à la samba.

Canebière et Vieux port avaient ce matin, de faux airs de samba :

120 policiers municipaux, sous la bannière de FO, ont manifesté sifflet à la bouche pour obtenir le départ de leur directeur de service, auquel ils reprochent harcèlement moral et incompétence.

Un problème venant s’ajouter à une multitude d’autres, tels que le manque d’effectifs, le matériel défectueux (relai radio hors service), ou encore les tenues d’été dont la livraison se fait attendre.

 

« C’est de l’exploitation, nous sommes la police nationale au rabais » se plaint l’un des policiers, entre deux coups de sifflets. 260 hommes pour assurer des tâches de plus en plus nombreuses, sept jour sur sept, "c'est trop peu, se plaignent les manifestants, surtout lorsque 400 étaient initialement prévus."

 

Rassemblés devant la mairie, ils essaieront durant plus d’une heure de provoquer une apparition de Jean-Claude Gaudin, à coups sifflets et de « Au balcon » lancés à ses fenêtres. Sans succès.

 

Suite à un entretien avec le secrétaire général, les sanctions prises contre certains agents ont été transformées en notes d’observation, mais « le secrétaire ne connaît pas les problèmes et n’a pas pris au sérieux nos requêtes » estime l’un des manifestants. En grève aujourd’hui, pour la fête de la musique, les policiers menacent de récidiver le 14 Juillet si aucune amélioration n’est constatée d'ici là.

 

medium_IMG_5721.JPG
120 policiers étaient réunis ce matin, dans un vacarme assourdissant, sous les fenêtres du maire.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu