Avertir le modérateur

04/01/2007

De Decathlon à Amélie Poulain

Puisque les tentes fleurissent désormais aussi à Marseille, sous l'arc [de triomphe] marseillais, MeS se permet de sortir de la cité pour les [froides] rives du canal Saint Martin et ses dizaines de tentes alignées entre les ponts.

 

medium_Canal_Saint-Martin_1.jpg
 
 
medium_Canal_Saint-Martin_2.jpg
 
medium_Canal_Saint-Martin_3.jpg
 
medium_Canal_Saint-Martin_4.2.jpg
 
medium_Canal_Saint-Martin_6.jpg
 
 
 
 

 

 

 

11/12/2006

Algerian Psycho

ALGER, 11 déc 2006 (AFP) - L'ancien capitaine de l'équipe de France de football, champion du monde 98, Zinédine Zidane est arrivé lundi à Alger dans un avion spécial de la présidence algérienne, pour une visite de cinq jours au pays de ses parents, originaires de petite Kabylie (est d'Alger).
Une gigantesque bousculade entre photographes a eu lieu lors de l'apparition de la vedette, vêtue d'une veste gris foncé, un pantalon marron et en baskets blanches, au bas de l'avion venu s'immobiliser, fait exceptionnel, devant le salon d'honneur de l'aéroport.
Zidane était accompagné de sa mère en grand manteau sombre, et de son père en costume, cravate et pardessus.


Les photographes avaient déjoué la vigilance des services de sécurité postés à l'entrée du salon d'honneur, et se sont rués vers le tarmac dans un désordre indescriptible. Des personnalités ont failli être écrasées dans la bousculade et on a entendu un ministre crier à tue-tête : "laisser-lui (à Zidane) le passage".


Zidane, protégé par une garde rapprochée de policiers en civil, débordés et inquiets, a finalement été arraché à la foule des photographes par le service d'ordre, et mis en sécurité dans le salon de l'aéroport. Il a été ensuite poussé, en compagnie de ses parents, dans une voiture banalisée aux vitres teintées, sans qu'il ait pu s'adresser à la presse.


La cérémonie protocolaire au cours laquelle deux fillettes en costume traditionnel algérien devaient offrir à Zidane un bouquet de fleurs en signe de bienvenue a été annulée. Une quinzaine d'adolescents en survêtement aux couleurs du drapeau algérien (vert, rouge et blanc) ont dû quitter l'aéroport, frustrés sans pouvoir approcher leur idole.


La vedette du football mondial, invitée par le président Abdelaziz Bouteflika, n'a pu être accueillie à l'aéroport par le ministre des Sports Yahia Guidoum. L'accueil protocolaire a été empêché par la bousculade des photographes et la haie d'honneur a dû se retirer en désordre.
L'agenda de Zidane comporte un programme spécial avec le chef de l'Etat durant la journée de mercredi sur lequel aucune indication n'a été donnée de source officielle.


L'ex-capitaine des Bleus devait se rendre dans la journée à Boumerdès (50 km à l'est d'Alger), théâtre d'un violent séisme qui avait fait 2.300 morts et plus de 11.000 blessés le 21 mai 2003. Il doit y inaugurer une cantine scolaire et une unité de soins pour enfants inadaptés.
Selon la Fondation de France, les équipements médicaux et sanitaires des unités qui seront inaugurées par Zidane, ont été acquis grâce notamment aux recettes d'un match de solidarité organisé le 6 octobre 2003 entre les champions du monde 1998 et l'Olympique de Marseille.
Zidane doit donner jeudi le coup d'envoi au stade du 5 juillet, devant 60.000 spectateurs, d'une rencontre entre deux équipes de la D-1 algérienne, l'Union sportive de la médina d'Alger (USMA) et la Jeunesse sportive de médina de Béjaia (JSMB).


Il est par ailleurs attendu vendredi à Béjaia (petite Kabylie), le village natal des parents de Zidane, pour un déjeuner offert en son honneur par les habitants, selon les traditions de la région.
Zidane, dont c'est la première visite en Algérie depuis son accession à la notoriété sportive internationale, s'était rendu une première fois à l'âge de 15 ans, en Kabylie, en compagnie de ses parents et n'y est plus retourné depuis.

19/11/2006

Energie : Un procédé prometteur

Il est des brèves dont on soupçonne, par intuition, qu'elle deviendront un jour des pages complètes voire des dossiers spéciaux. Celle-ci, certes plus qu'une brève, un quart de page dans le Monde daté de ce jour, parait ainsi des plus prometteuses. Un détail cependant, la réaction (auto-entretenue) qui produit le dihydrogène entraine également la formation de monoxyde de carbone (CO), un gaz très toxique, à la différence de son "cousin" dioxyde (CO2) "simplement" asphyxiant.

Wait and See

  

19/08/2006

Vieux p'Or

Etonnant spectacle que ce couché de soleil orageux croisé hier en quittant la rédac. Une chance qu'elle soit sur le vieux port et que j'aie eu besoin de l'appareil.

 

medium_IMG_7016.JPG
medium_IMG_7031.JPG
medium_IMG_7030.JPG
medium_IMG_7039.JPG
 
 
P.S : Désolé pour le flou, redimensionnement oblige. 

 

01/08/2006

Communautés Libanaises et palestiniennes : Entente sur la mésentente

Libanais et palestiniens manifestent régulièrement à Marseille, depuis le début du conflit au Proche-Orient, mais les deux communautés, en désaccord sur divers points, refusent de faire cause commune.

De ce fait, le seul point d'entente concerne les horaires des manifestations, afin d'écarter tout "risque" de regroupement.

De leur côté, les associations et militants de divers horizons marseillais se joignent régulièrement aux marches, sit-in et autres manifestations organisées presque quotidiennement mêlant cèdre et drapeau palestinien malgré la mésentente entre les deux communautés.

 

medium_marseille_reportage_031.jpg
Les militants "permanents" marseillais se joignent à tous les rassemblements, demandant simplement la paix.

 

 

14/07/2006

Manifestation de soutien aux chibanis menacés d'expulsion

Plus d'une cinquantaine de personnes ont répondu hier après-midi, à l'appel de l'association "Le rouet à coeur ouvert" afin de manifester devant la mairie, carte électorale en main, contre l'expulsion de 34 anciens travailleurs algériens.

 Suite à la décision de justice du 21 juin dernier (voir note précédente), ils devraient être expulsés le 9 août prochain. "Biensûr, nous avons fait appel, indique Michel Pirrottina, président du Rouet à Coeur Ouvert, mais ce n'est pas suspensif, tout dépend donc de la décision du préfet."

Le commité de soutien s'étoffe peu à peu, avec la mobilisation d'associations ainsi que de nombreux artistes. "Ils ont réussi à rapprocher les milieux populaires du monde culturel, c'est au moins ça" constate l'un d'eux, pointant du doigt les fenêtres de la mairie.

 

Ne pouvant être reçus à l'hôtel de ville "faute de responsables disponibles" (Serge Botey, conseiller municipal, sera pourtant aperçu. NDLR), les manifestants ont appelé à de nouvelles actions, jusqu'à ce qu'une solution de relogement soit enfin proposée.

 

Nouvelle réunion Lundi dès 17h à la bourse du travail.  

 

 

medium_soutien_chibanis_mairie.JPG
Hier, place Bargemon. Mobilisation grandissante autour des chibanis. 
 
 
 
medium_chibanis_mairie.JPG
34 anciens travailleurs algériens risquent désormais de perdre leur logement.
 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu