Avertir le modérateur

02/12/2007

LRU : Le mouvement s'essoufle

Après deux semaines de perturbations, le campus StCharles retrouve peu à peu son calme. Débloqué mercredi puis rebloqué le lendemain, le site devrait être pleinement accessible demain matin. Vendredi, les étudiants grévistes ont adopté une nouvelle stratégie : libérer les accès au campus tout en fermant les bâtiments. Mais sous la pression de la direction de l'université, les barrages ont du être levés.

Une nouvelle assemblée générale aura cependant lieu demain, mais c'est du côté des lycées que les regards se tournent désormais.

 

b57399bec05a50a29c93ddc701c00fb2.jpg
Dernières barricades devant la fac St Charles, vendredi matin.
 

La réforme du Bac Pro inquiète élèves et enseignants, bien plus que la LRU. Les manifestations de mardi et jeudi on montré une "passation" du mouvement des étudiants au lycéens, désormais largement majoritaires dans les cortèges (Près d'un millier de lycéens pour 100 à 150 étudiants à Marseille jeudi). Mais la sincèrité de ce nouveau mouvement est fragile du fait de l'implication de nombreux lycéens davantage motivés par le "spectacle" et la suspension des cours que par la lutte contre une réforme dont il ne connaissent que rarement le contenu. Ainsi, les cortèges sont presque exclusivement composés d'élèves de seconde et de première. La perspective du Bac aidant, les terminales sont peu représentées.

A l'instar des cortèges qu'ils composent durant les manifestations, ces grévistes sont imprévisibles et sujets a de fréquents débordements. On dénombre ainsi une dizaine d'interpellation depuis mardi dans les rangs des lycéens, dont 10 pour la seule journée de vendredi, suite notamment à des jets de pierres et d'oeufs sur les forces de l'ordre. Plus inquiétant, des marins-pompiers qui intervenaient vendredi matin sur un feu de container devant le lycée professionnel Camille Juillan ont été agressés par un groupe de jeunes. Quatre d'entre eux ont été légèrement blessés.

Des discussions sont en cours entre les services de police et l'Education Nationale pour faire retirer ces containers, utilisés pour bloquer les accès aux établissements et rapidement incendiés.

 

Lire également :

LRU : Première "action" étudiante à Marseille

LRU : Une première fac bloquée à Marseille

LRU : anti-blocage et apolitisme

LRU : Prudence et consensus à Aix-Marseille I

LRU : le point sur la mobilisation à Aix-Marseille I

CPE II, le retour ?

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu